Non classé

Zoom sur le halving du bitcoin

Comme vous le savez peut-être déjà, tous les 4 ans ont lieu de nombreux évènements importants les 4 ans dans de nombreux domaines. L’euro de football, les jeux olympiques, les années bisextiles… Et l’univers du cryptomonnaie n’échappe pas à cette règle. En effet, un grand évènement que tous les mineurs et les amateurs de bitcoin se déroule tous les 4 ans dans la crytosphère : le halving du bitcoin. Depuis, la création du bitcoin en 2008 par une personne ou un groupe de personnes dont on ne connaît que le pseudonyme Satoshi Nakamoto, il y a eu exactement 3 Halvings. Le dernier en date est celui du mois de mai 2020. Mais, alors, qu’est-ce que le halving du bitcoin ? Comment ça marche et quelles sont ses conséquences sur la devise virtuelle ? Nos réponses.

Halving du bitcoin : Qu’est-ce que c’est ?

Pour rappel, des bitcoins sont minés toutes les 10 minutes et sont attribués en contrepartie de leur travail aux mineurs qui mettent à disposition du réseau leur puissance de calcul et leur matériel informatique pour la validation des transactions qui vise à renforcer la sécurité de la blockchain ou la chaîne de blocs et le minage d’un nouveau bloc. Concrètement, lorsqu’un mineur trouve la solution aux casse-têtes cryptographiques posées par une transaction, il reçoit une récompense monétaire en bitcoin qu’il peut échanger sur une plateforme exchange ou convertir en dollar et les frais de transaction. Et c’est dans ce cadre qu’intervient le halving. Défini en français par division par deux, le halving pour une monnaie électronique signifie ainsi la division de moitié de la prime de minage. Il s’agit d’une règle inscrite dans le code initial de la monnaie numérique qui a pour but de déterminer dans les détails près l’avenir de cette monnaie virtuelle et participe grandement aux fluctuations des prix du bitcoin.

Au lancement de cet argent virtuel, la récompense pour la confirmation de la transaction était de 50 bitcoins. Ainsi, durant les 4 premières années, 10,5 millions de bitcoins ont été générés. Mais, la situation a changé depuis. Lors du premier halving en 2012, le 28 novembre 2012 plus exactement, cette valeur du bitcoin pour les transactions validées est passée à 25 BTC. De 2012 à 2016, 5,25 millions de BTC ont été miné. Lors du deuxième halving, le 9 juillet 2016, elle est passée à 12,5 bitcoins pour la validation de la transaction. Ce qui fait 2 625 millions de bitcoins générés de 2016 à 2020. Depuis le 11 mai 2020, date du dernier halving, les mineurs ne reçoivent plus que 6,25 bitcoins pour chaque nouveau bloc. Lors du prochain halving, qui doit normalement avoir lieu à la fin de l’hiver 2024, la rémunération passera donc à 3 125 bitcoins.

Vous aimerez également lire :  Les Altcoins : le guide complet

Halving du bitcoin : pour quelles raisons ?

Bien que le halving soit une pratique relativement récente dans le monde des transactions financières, il est certain que cet évènement marque profondément l’univers crypto. Tout simplement parce que chaque halving est un rappel à tous les mineurs que la date de fin des bitcoins approche. Mais, alors, pourquoi ce protocole a été mis en place par Satoshi Nakamoto avoir mis en place ce protocole ? C’est simple parce qu’il a été décidé qu’il n’y aurait que 21 millions de crypto-monnaies générées. On vous explique : à la différence d’une monnaie traditionnelle, le bitcoin a un nombre fixe d’unités. Cette limite numérique mathématique imposée a pour objectif de rendre le bitcoin toujours plus difficile à obtenir au fil du temps. Ceci afin de faire de l’or numérique une denrée rare tout comme le métal précieux. Ainsi, c’est pour réussir à lui donner cette notion de rareté numérique et lui donner de la valeur que le ou les développeurs ont décidé d’instaurer une limite au bitcoin. Lorsque cette limite intransgressible sera atteinte, il n’y aura donc plus de bitcoin produit. Notons, toutefois, qu’à chaque halving, il deviendra plus compliqué de créer un bitcoin. Ce qui va donc participer à la longévité de la blockchain. Selon les estimations, cette limite devrait être atteinte d’ici 2140. On sait aujourd’hui que plus de 88 % de toutes les monnaies virtuelles soit 18 millions de ces devises virtuelles ont été créées dès les premières années, tandis que le dernier bitcoin ne sera pas produit avant 2140. Toutefois la date exacte n’a pas été définie.

Mais pourquoi 21 millions ? Si l’on ne sait pas exactement pourquoi ce nombre a été choisi, les analystes ont conclu deux hypothèses. La première est qu’en 2009, le nombre de monnaies fiduciaires total qui circulait dans le monde était de 21 trilliards de dollars. Satoshi Nakamoto aurait donc choisi ce nombre en espérant que les bitcoins deviennent monnaie courante pour le monde. À la dernière émission cet actif numérique, il aurait atteint la valeur fixe de 1 million USD. La deuxième hypothèse est que le temps qu’il faut pour créer un nouveau. Selon les estimations, il faut aujourd’hui environ 10 minutes pour miner des bitcoins grâce à un protocole qui ajuste la difficulté. Le nombre de 21 millions est une logique mathématique que Satoshi a appliquée par une question de praticité.

Conclusion

En principe, le halving intervient tous les 210 000 blocs. Comme bloc est créé en moyenne toutes les 10 minutes, on arrive donc à ce terme toutes les 4 ans. Dans les détails, le halving n’a aucune répercussion sur la production du bitcoin en elle-même. Ce qui change c’est au niveau de la récompense du mineur qui sera donc divisé en deux à chaque halving. Il faut savoir que comme le halving est déjà inscrit dans le code initial du bitcoin, il se déroule de manière automatique et ne nécessite pas l’intervention d’un tiers.

Toutefois, si le halving n’a pas grand-chose de particulier, le fait qu’il participe à la rareté numérique du bitcoin fait qu’il influe directement sur l’offre de bitcoin et donc affecte de manière indirecte la demande. En effet, si l’on se rapporte à la théorie économique rudimentaire, plus l’offre est réduite alors que la demande, elle, ne change pas, le prix va monter en flèche. De plus, comme le nombre de bitcoins créés devient plus rare, il va forcément augmenter en valeur. Par ailleurs, l’engouement des médias, les attentes de chaque utilisateur de la cryptomonnaie en général ainsi que la spéculation participent aussi à la fluctuation des cours du bitcoin et sa forte volatilité.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Logo dark arrow cryptomonnaies

Télécharger le livre GRATUIT

"Comment transformer 1 000 € en 10 000 €"