Dossier sur les NFTs
NFT

Le marché des NFTs : mode éphémère ou nouvel aurore ?

Les NFTs … Zzzzz… vous entendez ça ?

*le silence*

C’est bien ça. Le silence. La frénésie autour des NFTs s’est calmée.

L’année dernière, chaque semaine il y avait une nouvelle histoire de NFT.

Beeple se vend pour 69M$ ! OpenSea vaut des milliards ! Des punks ! Singes ! Gary V ! NBA Top Shot !

Mais la situation a changé. Les volumes d’échange d’OpenSea ont baissé de 80-90%+ par rapport au pic.

l'évolution des volumes de vente de NFTs en 2022

Beaucoup de graphiques sont en baisse en ce moment. NFTs. Actions. Crypto. Les fans de Kevin Spacey.

Alors, est-ce la fin des NFTs ? Les sceptiques avaient-ils raison ? N’étaient-ils qu’un battage publicitaire… ou existe-t-il de réels cas d’utilisation des NFT ?

Nous avions déjà rédigé un premier article au sujet des NFTs en mai 2021. Si vous souhaitez le découvrir : https://comprendre-bitcoin-cryptomonnaies.com/decryptage-nft/.

Maintenant voici 4 des meilleurs cas d’utilisation qui, selon nous, justifient le battage médiatique autour des NFT :

CAS N°1 D’UTILISATION : LES NFTs POUR RECOMPENSER VOS PREMIERS FANS

Avez-vous déjà entendu parler du concept de « 1 000 vrais fans » ?

Il s’agit d’un terme créé par Kevin Kelly (créateur du magazine Wired).

L’idée de Kevin est simple. 1 000 vrais fans signifie que tout créateur (par exemple, un musicien ou un blogueur) peut « réussir » s’il trouve 1 000 vrais fans qui sont prêts à payer 100 $ par an.

1 000 fans x 100 $ = 100 000 $ par an.

Cela ne vous rend pas riche, mais gagner un salaire à six chiffres en faisant ce que vous aimez est le rêve de millions de créateurs, musiciens, artistes, etc.

Un vrai fan est quelqu’un qui fera la queue dans le froid juste pour avoir une photo avec vous. Ils achètent vos t-shirts de merde et connaissent vos petites blagues.

Les NFT sont la technologie des « vrais fans ». Elle leur donne :

  • Un symbole d’appartenance et de statut social : la preuve que j’étais là en avance et que je fais partie des 1 000 premiers fans.
  • Une carte de membre : vous pouvez offrir des avantages/accès exclusifs à vos détenteurs de NFT. C’est comme un laissez-passer numérique pour les coulisses de vos meilleurs fans.
  • Un moyen d’investir dans votre succès : de la même manière que les gens achètent des « cartes de débutant » pour les athlètes en pariant qu’ils seront les prochains prodiges. Acheter le NFT de quelqu’un dès le début est un investissement. Si vous achetez le NFT de Taylor Swift, et qu’elle devient ensuite une superstar, votre NFT exclusif, 1 sur 1000, vaudra BEAUCOUP plus que ce que vous avez payé.

Aujourd’hui, les créateurs essaient d’utiliser des plateformes comme Patreon et Instagram pour atteindre et récompenser leurs vrais fans. Mais les NFT sont meilleurs.

Vous ne pouvez pas revendre votre abonnement mensuel à Patreon lorsque le créateur décolle. Vous ne pouvez pas savoir qui sont vos 1 000 premiers fans à partir de vos followers Instagram.

Voici un exemple concret : La collection NFT des VeeFriends.

Vous aimerez également lire :  Les NFT : décryptage de ce nouvel outil numérique de la cryptosphère

Le projet NFT de Gary Vee sert de carte de membre, qui vous donne accès à sa conférence annuelle en personne.

C’est également un symbole de statut social parmi ses fans et il peut être revendu au fur et à mesure que la base de fans de Gary s’agrandit, car la seule façon de rejoindre le club est d’acheter un NFT.

Il a apparemment gagné 51 millions de dollars la première semaine où il les a vendus, et plus de 10 millions de dollars en redevances sur les ventes secondaires. Bravo, Gary !

CAS N°2 D’UTILISATION : LES NFTs COMME OBJETS NUMÉRIQUES DE COLLECTION

Qu’est-ce qui est petit, unique, et qui rend les geeks tout chauds et dépités ?

Non, pas Mila Kunis …

Des cartes de Football !

C’est vrai. Le marché des objets de collection représente plus de 400 milliards de dollars et comprend des cartes, des timbres, des pièces, des montres, etc. Et il est prévu qu’il atteigne 630 milliards de dollars d’ici 2031.

Les NFT sont un nouveau type d’objets de collection. Une collection numérique.

Nous connaissons déjà le courrier numérique (e-mail), les conversations numériques (SMS) et les bureaux numériques (zoom/slack).

Pensez-vous vraiment que nous n’aurons pas d’art numérique ?

Avant les NFT, vous ne pouviez pas « collectionner » une œuvre d’art numérique. Il n’y avait aucun moyen de prouver que vous l’aviez acheté et qu’elle vous appartenait. N’importe qui pouvait copier/coller une image.

Mais avec les NFT, un artiste numérique peut créer une œuvre d’art et la vendre à des collectionneurs qui la possèdent en utilisant un NFT comme certificat de propriété et d’authenticité.

Et cela s’est même déjà produit dans le monde réel :

  • L’artiste numérique anonyme Pak a vendu plus de 300 millions de dollars en NFT.
  • Victor Langlois, 19 ans, alias Fewocious, a vendu plus de 25 millions de dollars en NFT.
  • Le célèbre artiste japonais Murakumi a créé Murakami.Flowers, dont les ventes ont dépassé 25 millions de dollars.

Et Thirdweb s’associe à des artistes et des marques du monde entier pour proposer leurs propres objets de collection.

La semaine dernière, ils ont aidé les Chicago Bulls, l’une des équipes de basket les plus emblématiques de tous les temps. La maison du meilleur joueur de tous les temps : Michael Jordan.

Les Bulls ont le même logo depuis les années 60 et voulaient mettre un peu de piment dans leur jeu. Ils ont donc fait équipe avec 23 artistes du web3 pour recréer le logo avec leur propre style. Chaque œuvre sera transformée en un NFT qui sera vendu aux enchères aux fans.

Les NFTs Chicago Bulls The Aurochs

C’était un succès ! Les Chicago Bulls ont eu un lancement réussi. Et leurs fans ont eu leur premier aperçu de Web3.

CAS N°3 D’UTILISATION : L’ADHESION VIA UN ACTIF NEGOCIABLE

J’ai toujours été fasciné par les gens qui paient plus de 20 000 € pour entrer dans un country club, une grande maison de Paris ou un club privé.

Donc je l’ai fait. J’ai acheté une adhésion de 2 000 € par an.

Pour être honnête, c’était cool.

J’ai eu accès à un espace exclusif. J’ai rencontré d’autres personnes intéressantes. Et tout le monde était prêt à rencontrer d’autres membres (ce n’était pas gênant de les aborder).

Mais au bout d’un an, j’ai déménagé, et ma carte de membre était inutile. Les frais que j’ai payés sont partis à la poubelle. Car après tout, ce sont des cotisations.

Mais si cela avait été une adhésion via NFT, j’aurais pu la revendre quand j’ai déménagé.

Vous aimerez également lire :  Les NFT : décryptage de ce nouvel outil numérique de la cryptosphère

C’est une idée cool. Les NFTs transforment ainsi les « adhésions » en actifs négociables. Les NFT vous permettent d’investir dans un groupe social, plutôt que de payer des droits d’accès.

Et les grandes marques se tournent vers Thirdweb pour les aider à faire exactement cela. Regardez ce qu’ils ont fait avec Fnatic.

Fnatic est l’une des plus grandes équipes de sports extrêmes. Elle souhaitait développer des NFT à plusieurs niveaux d’adhésion qui lui donneraient accès à des événements, des produits et des cadeaux exclusifs.

Ce que j’aime, c’est que Thirdweb a fait en sorte que les gens normaux (les Moldus) puissent facilement utiliser cette nouvelle magie. Vous n’aviez pas besoin d’un portefeuille, juste de votre email. Vous n’aviez pas besoin de payer en crypto, vous pouviez utiliser simplement votre carte de crédit. Et ils ont utilisé la fonction de transactions sans g-fees pour s’assurer qu’il n’y avait pas de frais supplémentaires.

Ainsi, ils ont facilité l’accessibilité au marché des NFT auprès de tous, débutants comme experts. Bravo !

CAS N°4 D’UTILISATION : LES NFTs COMME ACTIFS DU JEU VIDÉO

Des milliards de dollars sont dépensés pour des achats dans les jeux. Rien qu’en 2020, 54 milliards de dollars ont été dépensés en vêtements numériques et en biens virtuels.

Pour être clair et transparent, ces skins ne font pas réellement quelque chose dans les jeux (tout comme les Nike ne vous font pas courir plus vite, et les Louis Vuitton ne vous rendent pas plus français).

Ce sont juste des symboles de statut (alias des moyens de se montrer, de flex).

Mais ces objets restent la propriété du jeu. Vous êtes donc dépendant. Vous pouvez être expulsé du jeu du jour au lendemain et, si c’est le cas, vous ne pourez pas importer ces objets dans d’autres jeux.

À l’avenir, les jeux délivreront des objets en tant que NFT. Ce sont des objets que vous possédez. Vous pouvez les vendre. Vous pouvez les amener dans de nouveaux jeux. Vous pouvez les louer à d’autres joueurs.

Des géants du jeu comme Ubisoft et Epic se sont déjà lancés dans les NFT.

Et il semble qu’une nouvelle société de jeu web3 apparaisse tous les jours – elles ont levé environ 7 milliards de dollars rien que cette année.

Bon, je viens de prendre 3 cafés et rédiger 4 cas d’utilisation des NFTs, mais je dois m’arrêter avant que ma femme ne débranche mon ordinateur.

Comme vous pouvez le constater, les NFT sont là pour rester. Ils constituent un nouveau format de fichier. Comme l’email, le mp3 ou le pdf.

Ils constituent un moyen incroyable de vous permettre de posséder un objet numérique.

Désolé pour les détracteurs des NFT. Je pense qu’ils sont là et ils ne feront que progresser. Les cas d’utilisation que nous avons montrés aujourd’hui ne sont que ceux que nous voyons maintenant. Dans cinq ans, je pense que nous en verrons beaucoup plus.

Et si vous voulez envoyer des NFT à vos clients ou à vos fans, Thirdweb est heureux de vous aider à réfléchir à ce qu’il faut faire et comment le faire.

Sérieusement, répondez à cet email si vous voulez une présentation directe de l’équipe de Thirdweb et nous ferons en sorte que cela arrive !

Pour l’instant, c’est tout. Si vous avez une idée de ce que vous voulez que nous fassions ensuite (DeFi ? Stablecoins ? Web3 gaming ?) – faites-le nous savoir.

Jusque-là, soyons attentifs.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Logo dark arrow cryptomonnaies

Télécharger le livre GRATUIT

"Comment transformer 1 000 € en 10 000 €"